Ce Linac est bati sur le meme principe que le premier accélérateur de particule :  l'accélérateur linéaire de Wideroe (1928).  

(Deja a l'époque il s'agissait de créer une onde progressive le long des électrodes,  mais une vision de principe plus simple, à un instant donné,  peut aussi etre la création d'accumulations de charges électriques sur les électrodes. )


    

revenons un instant sur la connaissance de l'électricité au XVIIIeme siecle: il y a deux (positive, négative) sortes de charges électriques, si elles sont de meme signe elles se repoussent, et s'attirent si elles sont de signe contraire


  passage de courant entre deux électrodes, visualisé grace aux mouvements des pendules  

Cette vidéo illustre la création de mouvement a partir d'effet de charges électriques. Le principe du Linac est un peu différent.




Le Linac fonctionnait sous vide, à l'intérieur d'un couvercle. (le tout formait une cavité résonnante.
photo linac

(quelques exemplaires de LINACs avec cette structure en deux lignes parallèles ont été fabriqués dans le monde, et il est possible que celui ci soit le seul exemplaire existant encore actuellement. )


supposons qu'on injecte dans la premiere électrode un corpuscule chargé négativement

fonctionnement linac




Le mouvement des charges entre les électrodes est excité par un courant extérieur, qui, passant dans une boucle de courant (voir près d'un pied, vers le milieu du LINAC, la boucle de mesure, photo ci dessous à droite ) influence la cavité et la fait résonner (si tout se passe bien).


boucle courant

on voit ici (à droite) la boucle de courant, pour la  mesure.

On voit aussi un des fonds de cuve mobile qui permettaient de réaliser l'accord,  et dont les parties les plus souples ont été malmenées lors du passage du trottoir en amenant le LINAC.